#VieDeMère

Enfin du concret pour protéger les femmes enceintes au travail

Lire la suite...
29 mai 2017

Temps de lecture : 1 minute

Suite aux drames de fausses couches au travail révélés par la CGT à La Courneuve et à Tourcoing, l’interpellation des pouvoirs publics a permis la mise en place d’un groupe de travail du Conseil Supérieur à l’Égalité Professionnelle, ainsi que d’une mission de l’Anact.

Le « Rapport sur la situation de travail des femmes enceintes et de ses spécificités dans la grande distribution » publié par l’Anact en avril démontre bien que les protections pour les femmes enceintes sont très insuffisantes.

C’est également l’appréciation de la CGT qui a formulé des propositions précises et s’appuiera sur cet état des lieux pour demander la mise en place rapide de mesures afin d’empêcher que ces drames ne se reproduisent. Pour rappel, l’Ugict-CGT anime également le site #VieDeMère car chez les femmes ingés, cadres et techs aussi, « avoir une carrière c’est toute une histoire ».

Sans attendre, ces propositions peuvent être portées dans les négociations de branches et d’entreprises pour gagner des protections conventionnelles à la hauteur des enjeux.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top