Égalité professionnelle Un nouveau site pour se défendre (NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière)

Lancé ce jour, 23 janvier 2018, egalite-professionnelle.cgt.fr le premier site d’action pour l’égalité professionnelle femmes-hommes veut offrir à tout·e syndiqué·e, tout·e salarié·e, un arsenal très complet pour engager et gagner la bataille de l’égalité dans l’entreprise.

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Grandes manœuvres autour des inégalités salariales (Les nouvelles News)

Ce mercredi 23 janvier, par ailleurs, le CESE (Conseil économique, social et environnemental) doit adopter une résolution sur l’égalité professionnell

La ministre du Travail veut “supprimer” d’ici 2022 la part inexpliquée des écarts de salaires entre les femmes et les hommes. Tandis que la CGT lance un site “d’action” sur l’égalité professionnelle et que le CESE va émettre des recommandations.

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Vidéographie Tout savoir sur la qualité de vie au travail en moins de 6 minutes ! (Anact)

Découvrez aujourd’hui le premier épisode d’une série de 3 vidéos dédiées à la qualité de vie au travail. Présentation avec Ségolène Journoud, chargée de mission au département Élaboration des solutions de transfert (Est) de l’Anact. (video inside)

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Autonomes ou isolés ? Télétravail : satisfaits d’être plus autonomes, les salariés pointent le risque d’isolement (BFM Business)

Une majorité voit dans le télétravail un bénéfice pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle (87%)

Une majorité des salariés pratiquant le télétravail se disent satisfaits de cette organisation, qui leur permet d’être plus autonomes et efficaces, mais pointent notamment le risque d’isolement social. Environ 25 % des salariés français pratiquent le télétravail, mais seulement 6 % l’ont contractualisé avec leur employeur, selon cette étude de Malakoff Médéric (assurance santé et prévoyance) auprès de 1500 salariés et 400 dirigeants d’entreprises privées. Sur ces 25 %, près de 6 sur 10 en sont très satisfaits.

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Quelles pistes pour la réforme des retraites ? (Le Monde)

Delevoye a obtenu qu’il n’y ait pas de loi-cadre, avance un responsable syndical. Ça risquait de crisper inutilement les positions avant d’ouvrir le dossier.

Depuis son entrée en fonctions à l’Elysée, Emmanuel Macron s’était montré peu disert sur l’une des promesses phares de sa campagne présidentielle : la réforme des retraites, qui doit aboutir à un « système universel » « chaque euro cotisé donnera les mêmes droits à tous ». Lundi 22 janvier, au cours d’un discours prononcé lors de l’audience de rentrée de la Cour des comptes, le chef de l’Etat a esquissé quelques pistes sur ce projet dont la préparation a été confiée à Jean-Paul Delevoye, nommé en septembre 2017 haut-commissaire à la réforme des retraites. Le but est « avant tout » de provoquer « un grand choc de lisibilité et de simplification », a vanté M. Macron. Et d’annoncer que ce vaste chantier « s’ouvrira dès cette année » afin que « l’ensemble des textes puisse être finalisé d’ici à l’été 2019 ».

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Etude Transformation du monde professionnel : l’emploi est menacé ? (/IPSOS/AFPA)(Blog Parlons RH)

Seulement 28 % des actifs se sentent “suffisamment armés professionnellement” pour faire face aux mutations actuelles du monde du travail

2018 : l’année du changement, l’année de la transformation, l’année du digital. Le monde du travail traverse une période de transition sans équivoque. Le numérique crée de l’emploi, mais en fait également disparaître, et les salariés en subissent les conséquences. Ipsos a effectué une étude sur les transformations du monde professionnel à la demande de l’AFPA (l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes). Faisons le point sur l’opinion des salariés et leurs connaissances en matière de formation professionnelle.

 

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Jeunes et responsables Les élèves des grandes écoles veulent un emploi pour être « utiles » et servir l’intérêt général (Le Monde Campus)

Mais ils prennent aussi leurs distances avec les entreprises traditionnelles, souhaitent des modes de fonctionnement rénovés
Ces futurs diplômés souhaitent trouver du sens à leur travail. Critiques envers les modes de management contemporain, ils regardent aussi du côté de l’économie sociale et solidaire.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/01/23/les-eleves-des-grandes-ecoles-veulent-un-emploi-pour-etre-utiles-et-servir-l-interet-general_5245636_4401467.html#UsdPu6EOHALbAFOs.99
[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

A revoir Facebook l’avoue : les réseaux sociaux sont mauvais pour la démocratie, parfois (ZDnet.fr)

C'est une nouvelle frontière et nous ne prétendons pas avoir toutes les réponses

Le réseau social Facebook veut vraiment, mais alors vraiment, être une « source de bien démocratique ». Toute la difficulté sera de rendre cela possible. Facebook ne peut soudainement plus arrêter de penser à ce qui arrive à la démocratie quand les réseaux sociaux sont impliqués. La société a reconnu lundi dans trois articles de blog que les réseaux sociaux peuvent être une source de problèmes pour les sociétés démocratiques. C’est un problème auquel Facebook est aux prises depuis les controverses de l’élection présidentielle américaine de 2016.

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Investissement Microsoft va installer 4 centres de données en France (AFP/Challenges)

Avec ces centres, dont trois seront installés en région parisienne et le dernier à Marseille, la France devient le 4e pays européen, après l’Irlande, les Pays-Bas et l’Allemagne, où Microsoft installe des infrastructure de cloud.

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Faut-il vraiment une loi contre les fake news ? (Frenchweb.fr)

En dépit de ces études américaines rassurantes, d’autres analyses mettent en évidence l’expansion inquiétante des informations fausses ou douteuses sur les réseaux sociaux

On ne peut nier qu’une telle perspective suscite spontanément la réserve, et pas seulement parce qu’elle met en cause un droit aussi fondamental que la liberté d’expression. Elle illustre, en effet, ce réflexe, somme toute bien français, de répondre par une loi supplémentaire à un problème de société, dont l’ampleur dépasse en l’occurrence le cadre hexagonal. Le débat ne fait bien sûr que commencer. Nous nous contenterons de poser ici succinctement quelques questions.

[sharedcount] partages

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top