Droit à l'avortement Manifeste pour protéger le droit des femmes et maintenir l’accès à l’avortement en période de confinement (UFMICT)

De cette crise sanitaire et sociale doit sortir un progrès majeur pour le droit à l’avortement : les femmes doivent pouvoir avorter le jour même de leur demande d’IVG,

Nous, professionnel·le·s de l’IVG, nous réjouissons que les directions hospitalières aient immédiatement considéré que l’IVG faisait partie des interventions à préserver dans la bourrasque.

tribune Nous avons besoin de mesures ciblées pour les travailleurs les plus vulnérables, à mi-temps, en intérim ou indépendants (Le Monde)

Dans un monde dans lequel seule une personne sur cinq peut bénéficier d’indemnités de chômage, les licenciements constituent une véritable catastrophe pour des millions de familles

Guy Ryder, directeur général de l’Organisation internationale du travail, évalue, dans une tribune au « Monde », à 25 millions le nombre de chômeurs supplémentaires dus à la pandémie à l’échelle mondiale, et à 3 400 milliards de dollars la perte de revenus pour les travailleurs.

Récession L’Insee évalue à 36 % la perte d’activité économique en France (INSEE/France Info)

la consommation des ménages, en baisse là aussi d’environ un tiers (-35%) depuis le début du confinement.

Dans une note sur la situation économique du pays, publiée jeudi 9 avril, l’Insee chiffre le coût des mesures de confinement pour lutter contre coronavirus sur l’activité économique et la consommation des ménages.

Chômage partiel Quelles conséquences pour la retraite et les congés ? (France Info)

La totalité des heures chômées est prise en compte pour le calcul de l’acquisition des droits à congés payés (Code du travail)

Pour des personnes en CDI à temps plein pas de gros changements pour la retraite. En revanche, ça peut être plus difficile pour les plus précaires, pour les temps partiels et les contrats courts.

Hôpital Sortie de la crise Covid-19 à l’Hôpital : vers un effet boomerang ? (UFMICT)

Par leurs luttes, les travailleurs peuvent, seuls, mettre fin à cette situation.

Le monde hospitalier public a dû brutalement s’adapter, courant février 2020, à l’irruption brutale de l’épidémie de COVID-19. Cette crise est survenue alors que le système hospitalier public était déjà brutalisé, malmené par la gestion managériale et budgétaire imposée par les choix politiques et économiques constants depuis trois décennies. Les personnels hospitaliers, y compris de plus en plus de médecins, manifestaient massivement depuis plus d’un an pour certains contre ces choix. Les circonstances ont validé, malheureusement par le pire, la pertinence de ces revendications. Sans qu’aucune directive ne l’impose, toutes les équipes se sont spontanément imposées de nouvelles règles de fonctionnement afin d’aider à mieux faire face à l’afflux de patients COVID, se sont auto-formées par compagnonnage et échanges d’expérience, avec ou sans l’appui des directions.

RSE Face à la crise du Covid-19, les stratégies des entreprises les plus responsables et durables sont payantes (Novethic)

Parmi les aspects scrutés pendant cette crise : la protection sanitaire et sociale des salariés, la politique de congés, de garde d’enfants, de télétravail ou de chômage, ainsi que la mise à disposition de la chaîne de production pour produire du matériel médical.

Depuis le début de la crise, les entreprises ayant les meilleures notations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) ont montré une plus forte résistance au choc économique et financier actuel. Une preuve empirique de la pertinence de la RSE (responsabilité sociétale d’entreprise) et de la nécessité d’intégrer l’analyse extra-financière dans l’évaluation des sociétés.

Décryptage économique Air France, Renault… ces entreprises que l’Etat envisage de recapitaliser (France Info)

Ce sera temporaire, le temps de protéger nos actifs stratégiques de la faillite, mais aussi d’investisseurs étrangers

Bruno Le Maire a transmis une liste d’entreprises qui pourraient faire l’objet d’une recapitalisation à Emmanuel Macron. Le décryptage de Fanny Guinochet (« L’Express »).

Droits d'auteur Google sommé de négocier avec les médias pour rémunérer la reprise d’extraits de contenus (Le Monde)

Google, comme Facebook, refuse de payer pour la reprise d’extraits de contenus dans son moteur de recherche.

L’autorité de la concurrence ordonne au moteur de recherche américain de négocier avec les éditeurs la rémunération de la reprise d’extraits de contenus, sous trois mois.

Sondage à temps partiel Plus d’un Français sur trois craint de perdre son emploi avec la crise du coronavirus (BFM)

39% des Français interrogés redoutent une baisse de leur salaire et une perte d'emploi

Une majorité de salariés est prête à renoncer à des augmentations ou des primes pour conserver leur emploi, avance une étude publiée par le site de recrutement Glassdoor.

Accords collectifs Dix accords collectifs de crise à la loupe (Actuel RH)

Legrand, Schneider Electric, Saft, Thalès, Daher, Honda Motor Europe, STMicroelectronics, Sagem, Airbus, PSA, Renault… Toutes ces entreprises ont conclu des accords sur l’activité partielle, les congés, voire le travail en présentiel pour faire face à l’épidémie du Covid-19. Revue de détail des principales dispositions.

Le monde d'après La CGT et Greenpeace ensemble pour préparer un « jour d’après écologiste, féministe et social (Les Echos)

Mi-janvier, déjà, les leaders de ces organisations avaient cosigné une tribune affirmant leur volonté de « transformation radicale de la société

Quinze syndicats, associations et ONG lancent une pétition pour un jour d’après « écologique, féministe et social ». Parmi elles, la CGT et Greenpeace, longtemps à couteaux tiré Se projeter dans l’avenir. Les politiques ne sont pas les seuls à chercher à penser la sortie de crise . Du côté des syndicats et des associations aussi, on creuse son sillon. Mardi, la CGT, la FSU et Solidaires, côté organisations de salariés, ont lancé avec 12 associations et ONG une « pétition pour un Jour d’Après écologique, féministe et social »

Teletravail Repérer les salariés en détresse (Challenges)

Il est également important que les directions préparent la sortie du confinement, qui va laisser des traces sur l'organisation

Isolement, burn-out, irritabilité, stress, maux de dos… Télétravail et confinement sur la durée ne sont pas sans risque pour la santé des salariés. Et ce d’autant plus que la distance rend la détection des difficultés individuelles encore plus compliquée pour les managers et les collègues.

Réindustrialisation Masques, gel… : les entreprises augmentent très fortement la production Made in France (La Tribune)

Le secteur industriel demeure la clé de voûte d'une économie, et au-delà, un formidable gisement de solutions technologiques et d'innovations

Les sites de production de masques, de gel hydroalcoolique, de respirateurs, de matériels médicaux consommables ont fleuri ces dernières semaines en France. En peu de temps, la production de masques a triplé en France et celle de gel hydroalcoolique a été multiplié par 10.

Teletravail Et si le confinement jetait plutôt un froid sur le télétravail ? (Cadremploi)

Les télétravailleurs forcés espèrent retrouver leur vie d’avant, entourés de collègues

Combien de fois, ces derniers temps, a-t-on lu, entendu et vu cette sentence : « Le confinement a définitivement confirmé que le télétravail pouvait parfaitement fonctionner ». Une affirmation immédiatement suivie par une prédiction. « Et vous verrez, après cette période, il sera définitivement entré dans les mœurs et accepté par les managers qui étaient réticents jusqu’à présent. » Ce n’est pas si simple.

Transport aérien (Canada) Air Canada compte réembaucher 16.500 salariés licenciés (BFM TV)

Le programme vise à préserver ou à rétablir le lien d'emploi entre salariés et entreprises

La compagnie aérienne va s’appuyer sur un programme de subvention instauré par le gouvernement canadien. L’aide est réservée aux sociétés ayant subi une baisse de plus de 30 % de leurs revenus et couvre 75 % des salaires versés par les entreprises jusqu’au 6 juin.

Industrie Automobile Pour redémarrer au plus vite, PSA revoit son organisation industrielle (Le Monde)

En dehors de la CGT, les syndicats (représentant 80 % des salariés, selon la direction) ont fini par approuver le dispositif.

Le constructeur français réaménage l’ensemble de ses sites et redéfinit pratiques et procédures avec l’aval de la majorité des syndicats.

Grande distribution Comment la grande distribution recrute des auto-entrepreneurs face à la crise (Marianne)

Une prestation réalisée en tant qu'auto-entrepreneur est censée exclure un "lien de subordination" à l'égard du client, sans quoi elle peut être requalifiée en contrat de travail.

Des enseignes de grande distribution (dont Leclerc, Casino et Monoprix) ont embauché des auto-entrepreneurs pour s’adapter au contexte d’épidémie de coronavirus. La légalité de ces recrutements est douteuse, alors qu’ils se font sur des postes identiques à ceux occupés par des salariés.

conditions de travail Appel à la grève et demande d’assignation chez Amazon (Challenges)

Les inspections du travail ont agi de manière coordonnée ce week-end sur les six sites du groupe, et procédé à quatre mises en demeure

Les salariés d’Amazon, sommé par le gouvernement de mieux les protéger face au coronavirus, sont appelés à la grève à compter de mercredi par la CFDT tandis que SUD/Solidaires réclame la fermeture de ses sites et a déposé une demande d’assignation en ce sens, a-t-on appris de sources syndicales.

Industrie automobile (Italie) Fiat négocie avec les syndicats le redémarrage d’usines en Italie (Reuters/La Tribune)

Les syndicats auraient un rendez-vous téléphonique jeudi avec des représentants de la direction dans le but de préparer un accord.

MILAN (Reuters) – Fiat Chrysler Automobiles (FCA) négocie avec ses syndicats pour renforcer les mesures sanitaires dans ses usines en Italie afin de pouvoir relancer la production de ses modèles les plus rentables dès que les autorités assoupliront le confinement mis en place contre la propagation du coronavirus.

Opérateurs Plusieurs syndicats accusent SFR de faire « des économies sur la masse salariale » grâce au chômage partiel (France Info)

La CGT et Sud appellent à la grève mercredi et jeudi, dénonçant une perte de 16% des revenus de nombreux salariés.

CFDT, Sud et CGT accusent SFR de faire « des économies sur la masse salariale » en ayant recours au chômage partiel pour près de 5 000 salariés et « en les faisant supporter par la collectivité, la solidarité nationale », explique Sylvie Fondacci de la CGT à France Inter mercredi 8 avril, alors que la CGT et Sud ont lancé un appel à la grève pour mercredi et jeudi.

Top