geek et éthique Avec les objecteurs de conscience de la « tech » (Le Monde)

Après Amazon, c’est au tour de Google de voir son assemblée générale perturbée par des revendications éthiques portées par certains de ses salariés. Une rébellion qui a pris une ampleur nouvelle après l’élection de Donald Trump, fin 2016.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top