Médias Comment WhatsApp devient un outil de propagande pour les élections (La Tribune)

Moins visible que sur Facebook, Twitter ou YouTube, la propagande politique fait aussi des ravages sur WhatsApp. En vue des élections générales en Inde, son premier marché, la messagerie instantanée propriété de Facebook, a annoncé cette semaine supprimer en moyenne 2 millions de comptes douteux par mois.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top