Coup d’envoi du second chantier social du quinquennat (Reuters/La Tribune)

PARIS (Reuters) – La ministre du Travail a présenté vendredi son projet de loi pour réformer la formation professionnelle, l’assurance chômage et l’apprentissage, second chantier social du quinquennat d’Emmanuel Macron qui met à l’épreuve la notion de paritarisme. Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » sera présenté en conseil des ministres fin avril pour une adoption par le Parlement durant l’été. La plupart des mesures doivent entrer en vigueur en janvier 2019. « Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’un système qui ne parvient ni à endiguer le chômage de masse ni à protéger les plus vulnérables contre l’absence ou l’obsolescence des compétences, ni permettre à nos petites et moyennes entreprises de pouvoir grandir faute de trouver les compétences », a déclaré Muriel Pénicaud.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top