Carton rouge General Electric fossoyeur d’emplois (L'Usine Nouvelle)

Non seulement GE n’a créé que 25 emplois nets en France depuis le rachat d’Alstom en 2015, contre les 1 000 promis, mais l’américain en est train de supprimer près de 600 postes en France dans les division Énergies et renouvelable.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top