Entretien avec Danièle Linhart « La dictature du changement perpétuel est le nouvel instrument de soumission des salariés » (Bastamag)

Si un salarié revendique des connaissances et exige qu’on le laisse faire, c’est un cauchemar pour une direction

Les nouvelles méthodes de management se prétendent au service de l’épanouissement des salariés, de leur « savoir être » et de la « réalisation de soi » en entreprise. Danièle Linhart, spécialiste de l’évolution du travail et de l’emploi, démonte ces impostures et montre comment le management moderne s’inscrit dans la lignée du travail à la chaîne théorisé par Taylor et Ford pour toujours mieux asservir les salariés. Objectif : déposséder les travailleurs de leurs savoirs et de toute forme de pouvoir dans l’entreprise. « Le patronat ne veut surtout pas que la contestation massive qui s’est exprimée en 1968 ne se reproduise », explique-t-elle. Entretien.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top