Sous-traitance La Poste jugée pour avoir « entretenu la précarisation » de ses sous-traitants (Le Monde)

Selon Sud-PTT, qui s’est constitué partie civile au côté des syndicats CGT et UNSA-Postes notamment, la proportion de recours aux sous-traitants est passé de moins de 25 % à 73 % en Ile-de-France

L’« amende maximale » de 150 000 euros a été requise lundi 13 mai contre La Poste, jugée devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour prêt de main-d’œuvre illicite après la noyade accidentelle en 2012 d’un coursier employé par un sous-traitant de sa filiale Coliposte.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top