Lanceurs d'alerte Lanceurs d’alerte : Un tiers des cadres confrontés à des « pratiques illégales » au travail, des dérives peu signalées (20 minutes)

La directive conforte aussi le droit de tout travailleur à être défendu par un représentant du personnel ou un syndicat dans sa procédure d’alerte, ce qui n’est pas le cas dans la loi française.

Le statut des lanceurs d’alerte va-t-il être renforcé ? C’est ce que demandent une dizaine d’organisations, qui ont adressé une « lettre ouverte au président de la République » ce jeudi. Selon un sondage* mené par l’une d’elles, l’Ugict-CGT, plus d’un tiers des cadres disent être témoins de pratiques illégales dans leur travail. Des dérives très peu dénoncées faute de protection.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top