Chomage Les démissionnaires pourraient coûter un milliard à l’Unedic (Reuters/La Tribune)

"Le gouvernement n'a travaillé que sur des droits dégradés", a déclaré Denis Gravouil, négociateur pour la CGT.

PARIS (Reuters) – L’intégration des démissionnaires à l’assurance chômage pourrait coûter 200 millions à un milliard d’euros pour des droits limités à six ou huit mois, selon des chiffrages de l’Unedic commandés par l’Etat mais décriés par les partenaires sociaux. Les organisations patronales et syndicales se rencontraient jeudi pour une nouvelle séance de négociations sur l’assurance chômage, deuxième chantier social du quinquennat d’Emmanuel Macron après celui du Code du travail.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top