L’exécutif se veut inflexible face à la grogne sociale (Reuters/La Tribune)

PARIS-NEW DELHI (Reuters) – Le porte-parole du gouvernement a écarté dimanche tout geste ponctuel en faveur des retraités pénalisés par la hausse de la CSG alors qu’Emmanuel Macron réaffirmait depuis New Delhi sa détermination à continuer à « réformer en profondeur », mais « avec bienveillance ». Invité du « Grand Rendez-vous » Europe 1-Les Echos-CNEWS, Benjamin Griveaux a également voulu couper court au débat qui renaît dans la majorité sur une redistribution de la « bonne fortune fiscale de la France » en soulignant que la priorité était à l’assainissement des comptes publics malgré l’amélioration de la conjoncture.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top