IA Intelligence artificielle : l’accueil mitigé des professionnels RH (Parlons RH (Blog))

L’IA devrait également influencer la manière dont les professionnels RH recrutent

L’intelligence artificielle (IA) transforme le monde du travail et avec lui, la fonction RH. Comment les professionnels des ressources humaines perçoivent-ils l’IA ? SD Worx nous dévoile les résultats de son enquête menée à travers l’Europe dans une infographie à découvrir ci-dessous.

#IA 

Reforme SNCF Les syndicats de la SNCF exigent de rouvrir la réforme avec Philippe (Reuters/ La Tribune)

La réforme est confirmée point par point à la fois dans son contenu, dans sa méthode et dans son calendrier

PARIS (Reuters) – Les syndicats de la SNCF ont exigé mercredi une véritable négociation sur l’avenir de l’entreprise ferroviaire avec le Premier ministre Edouard Philippe, mais le gouvernement a exclu de modifier la réforme déjà adoptée par l’Assemblée nationale. Les représentants des cheminots en grève, qui ont obtenu mardi une rencontre avec Edouard Philippe le 7 mai prochain après avoir refusé de se rendre aux concertations avec la ministre des Transports Elisabeth Borne, ont annoncé d’autres mobilisations pour « mettre la pression ».

Consommer autrement Économie circulaire : une feuille de route pour commencer le chemin (La Tribune)

diviser par deux les déchets ménagers mis en décharge d'ici à 2025

Obsolescence programmée, responsabilité élargie des producteurs, incitations visant à rendre le recyclage plus compétitif que la mise en décharge… La France a désormais sa première feuille de route de l’économie circulaire, « plan de bataille anti-déchets et anti-gaspillage », selon les termes utilisés par le Premier ministre Édouard Philippe. Salué par la plupart des acteurs, cet exercice de dialogue représente toutefois plus un point de départ que d’arrivée.

Liberte de la presse RSF s’inquiète de « la haine du journalisme » qui « menace les démocraties (LCI)

RSF dénonce le "mediabashing" en France

Un constat inquiétant. Dans son rapport annuel publié mercredi, l’ONG Reporters sans frontières s’alarme du développement « d’un climat de haine à l’encontre des journalistes » notamment en Europe et aux Etats-Unis qui « menace les démocraties ». La carte du monde dressée par RSF à partir de son classement mondial de la liberté de la presse s’est un peu plus assombrie : 21 pays sont désormais placés en situation « très grave », un niveau record, l’Irak ayant rejoint cette année cette catégorie où figurent des régimes autoritaires tels que l’Égypte (161e), la Chine (176e) ou la Corée du Nord, qui reste en dernière position (180e).

Nouvelles stats Chômage : Au premier trimestre, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 1 % (20 minutes)

le nombre de demandeurs d’emploi s’élève à 5.930.400, un chiffre stable sur ce trimestre, mais qui progresse de 2,1 % sur un an

Ils étaient très attendus. Après une baisse en 2016, puis une stabilisation en 2017, l’année 2018 semble a priori démarrer sous de bons auspices sur le front du chômage : les chiffres, pour le premier trimestre, font état d’une baisse de 1 % du nombre de demandeurs d’emploi sans activité. Désormais, 3.435.900 sont recensés dans la catégorie A, soit 33.300 personnes de moins qu’à la fin 2017, selon les données fournies ce mercredi par le ministère du Travail.

Etude La robotisation n’est pas une menace pour l’emploi (Slate)

En France, le risque serait de 15% environ, soit un niveau égal à la moyenne de l’OCDE

C’était l’étude de la semaine à ne pas manquer, et elle a affiché des conclusions inquiétantes : d’après l’OCDE, soixante-six millions d’emplois devraient disparaître d’ici 2030, à cause de l’automatisation de nos économies. Autrement dit, 14 % de l’ensemble des jobs des trente-cinq États membres de l’OCDE seraient touchés par la robotisation, qui devrait concerner 70 % des secteurs. D’importantes modifications structurelles surviendraient dans la prochaine décennie.

tribune Devenir manager n’est pas la seule évolution possible en entreprise (Stratégie.fr (blog))

Les employeurs ne cherchent pas vraiment à développer d’autres types d’évolution que la verticalité

80 % des Français ne souhaitent pas devenir manager, selon une étude menée par Audencia Business School. Ce chiffre s’inscrit dans un contexte où pourtant la majorité des évolutions au sein des entreprises se font par le management. Quant aux 20 % restants, combien ont réellement les compétences requises ? Cette dissonance entre la réalité et une vision idéalisée de la carrière a une conséquence directe : des managers qui s’adaptent mal à leurs nouvelles fonctions et des équipes qui peinent à trouver leur dynamique. Ce type d’évolution est pourtant presque devenu automatique. Et si cette course effrénée au management était une erreur ?

Allocations chômage : pourquoi l’Unedic a versé 1 milliard d’euros en trop en 2017 (La Tribune)

Les contrats courts (CDD, intérim) responsables du "trou" de l'Unedic

Haro sur les chômeurs-tricheurs ? Pas du tout. Ce rapport explique au contraire l’urgence, notamment, de perfectionner l’interface de déclaration de l’activité sur le site Internet de Pôle emploi. En effet, il n’est jusqu’à présent possible de déclarer qu’un seul nombre d’heures et un seul montant de rémunération, laissant la foule des travailleurs en contrats courts (CDD…) dans l’impasse. Le rapport élaboré par l’Unedic et présenté ce mercredi matin à la réunion mensuelle des partenaires sociaux, propose donc, entre autres pistes, de permettre la déclaration de toutes les activités exercées.

Grève des cheminots SNCF : les syndicats ne rencontreront pas la ministre des Transports mercredi (L'Express / L'Expansion)

Les syndicats de cheminots ne veulent plus d’Elisabeth Borne comme interlocutrice. Désormais ils souhaitent négocier directement avec le premier ministre, qui a annoncé qu’il les recevra le 7 mai.

SNCF Les cheminots maintiennent la pression (NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière)

Tout un symbole… c’est place de la Bourse à Paris que les cheminots grévistes sont allés manifester ce mardi 24 avril aux cris de « rendez l’argent des privatisations, non à la SNCF par actions ! ». Mais partout dans le pays chaque journée de grève est marquée par des manifestations.

À la 5e séquence de grève de 2 jours sur 5, les cheminots, malgré des chiffres hétérogènes de grévistes sur le territoire, maintiennent une présence forte sur le terrain au-delà de leurs piquets de grève. Ils participent par centaines à des rassemblements locaux ou régionaux, montrant ainsi leur détermination à tenir dans la durée. Ils n’oublient surtout pas de s’adresser aux usagers. C’est ainsi que du 9 au 15 avril, les militants CGT ont diffusé la nouvelle édition de leur journal, la « Vraie Info ». 500 000 l’ont été par les cheminots, et 500 000 par les autres professions en soutien à leur mouvement.

À l’occasion de cette cinquième séquence de grève entamée dimanche soir, on a relevé plusieurs actions : 500 cheminots ont envahi lundi la direction du Fret SNCF à Clichy ; 300 autres ont installé une voie ferrée sur la plateforme Géodis de Ussac en Corrèze pendant que 400 de leurs collègues manifestaient à Lyon. 250 cheminots ont mené une opération barrières ouvertes au péage de Saint-Selve (33). Les cheminots grévistes mènent aussi des actions en direction des députés : 400 grévistes sont allés interpeller deux députés LREM à Rennes. Devant la gare de Millau (Aveyron), les cheminots grévistes ont organisé un « barbecue citoyen » afin d’interpeller les usagers et les passants à propos de leur mouvement social. Pour ce dixième jour de grève, une manifestation a été organisée aujourd’hui à Dijon, rassemblant quelque 400 cheminots.

Dans un courrier à tous les cheminots, la fédération CGT assure que « ce qui conditionne la victoire, c’est le niveau de mobilisation des cheminots. Chacune et chacun d’entre nous doit s’inscrire dans la grève pour donner de véritables perspectives à nos droits, à la SNCF et au service public ». Les syndicats de la SNCF se réunissent ce mardi, pour débattre de la stratégie à adopter face à un président de la République qui au micro de Fox News a assuré avant son voyage aux États-Unis « no chance » quand le journaliste lui demandait s’il pourrait revenir en arrière sur la réforme de la SNCF. Quoi qu’en disent l’exécutif et la direction de la SNCF, la pression exercée par les cheminots les oblige à des bougés.

Ainsi, Édouard Philippe vient-il d’annoncer ce mardi qu’il recevrait en bilatérales les syndicats de la SNCF en réponse à leur exigence de ne plus avoir Élisabeth Borne, la ministre des Transports comme interlocutrice dans les concertations. En adoptant des bilatérales plutôt que des plénières, le premier ministre espère peut-être diviser les syndicats. Ce serait un pari risqué…

« Rendez l’argent des privatisations ! », les cheminots en colère s’invitent place de la Bourse (L'Humanité)

Des dizaines de grévistes de la SNCF se sont rassemblés devant le palais Brongniart pour dénoncer la transformation du groupe en société anonyme. Une action symbolique alors que la grève pourrait se poursuivre au delà du mois de juin.

Grève des cheminots La grève à la SNCF est sans conséquence sur la vie personnelle de 74 % des Français, selon un sondage (AFP/ France Info)

Pour 74 % des personnes interrogées, le mouvement des cheminots n’a « pas de conséquences sur leur vie personnelle ».

A écouter en Podcast Les syndicats sont-ils encore audibles ? (France Culture)

Les syndicats de cheminots ont décidé de suspendre leur participation aux réunions bilatérales avec la ministre des transports. Ils dénoncent une absence de dialogue avec le gouvernement. Quelle influence ont-ils aujourd’hui ? Comment s’inscrivent-ils dans un monde du travail en mutation ?

Réforme de la SNCF SNCF : Édouard Philippe convoque les syndicats le 7 mai (AFP / RTL)

Le Premier ministre a invité l’ensemble des syndicats et leurs responsables confédéraux à des réunions bilatérales le 7 mai à Matignon sur la réforme ferroviaire.

Hôpitaux Les urgences craquent de toute part (NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière)

Les conflits sociaux se multiplient dans les services d’urgence des hôpitaux. Manque de bras, de locaux, de lits d’hospitalisation, restructuration et concentration de services, restriction d’ouverture la nuit provoque une embolie permanente.

Le nombre de sociétés contrôlées par l’État a augmenté en 2016 (La Figaro)

Si l'État a étendu son contrôle sur les entreprises, il a en revanche perdu des salariés.

Fin 2016, l’État contrôlait directement ou indirectement 1702 sociétés, notamment grâce aux filiales acquises par quatre grands groupes : La Poste, la RATP, SNCF et EDF.

SNCF Philippe Martinez (CGT) : « La grève à la SNCF peut s’arrêter si… » (Le Dauphiné.com)

« La grève à la SNCF peut s’arrêter si on trouve enfin des interlocuteurs qui ne font pas semblant de de pratiquer le dialogue social », indique le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, dans un entretien dans notre journal

Vinci acquiert douze plates-formes aéroportuaires d’Airports Worldwide .99 (Le Monde)

La véritable cible : le groupe ADP
C’est une acquisition qui tombe à point nommé. Alors que le président de la République, Emmanuel Macron, vient de commencer sa visite officielle aux Etats-Unis, le groupe de BTP Vinci a annoncé, mardi 24 avril, l’acquisition de douze plates-formes aéroportuaires détenues jusqu’ici par l’américain Airports Worldwide. Pour l’heure, Vinci s’est refusé à communiquer le montant de l’opération. Elle intervient moins d’une semaine après la reprise de l’aéroport d’Amman (Jordanie) par le groupe ADP, dont Vinci est actionnaire à 8 %.

Réforme ferroviaire Les cadres supérieurs de la SNCF dénoncent « le jeu pernicieux » du gouvernement (AFP/ Le Point)

Les cadres supérieurs de la SNCF dénoncent « le jeu pernicieux et irresponsable » du gouvernement qui « met au pilori » les cheminots » et les soumet à un « chantage » sur la reprise de la dette, dans une lettre à la ministre Élisabeth Borne révélée mardi par l’Humanité.

Flash info

Mobilisation #StopSecretdAffaires : la pétition dépasse les 500 000 signataires !

Une coalition de 51 organisations (syndicales et associatives) et 23 sociétés de journalistes, initiée par l’Ugict-CGT, a adressé une lettre ouverte au Président de la République, l’appelant à amender la proposition de loi pour refuser que le secret ne devienne la règle et les libertés des exceptions. Ce mardi 24 avril, la pétition vient de dépasser le demi millions de signatures.

Top