industrie L’industrie française a arrêté de détruire des emplois (Les Echos)

Le secteur a arrêté de détruire des emplois quand on inclut les nouveau postes d'intérimaires

Sur les trois premiers trimestres de 2017, l’industrie a créé un millier d’emplois, en comptant les postes d’intérimaires.Une embellie conjoncturelle, les problèmes structurels restant entiers.

La dette publique en baisse à 88,1 % du PIB dans la zone euro (Eurostat)

En un an, la dette publique allemande a reculé de 60 milliards d’euros. La France, elle, a vu sa dette augmenter de 65 milliards. Les Français, ces consommateurs en dernier ressort de la zone euro.

(Infographie & statistiques)

Securité numérique La vie privée et les travailleurs de la donnée (Casili.fr/Le Monde (Blog))

Le défi qui attend la CNIL est de devenir non pas un gardien de la propriété sur les données, mais un défenseur des droits des travailleurs de la donnée.

La défense de nos informations personnelles ne doit pas exclure celle des droits des travailleurs de la donnée

L’idée que nous nous faisons de la vie privée a profondément changé ces dernières années. Lorsque, en 1890, les juristes américains Samuel Warren et Louis Brandeis définissaient the right to privacy comme ” le droit d’être laissé en paix “, ils ignoraient qu’un siècle plus tard, cette définition n’aurait pas de sens pour 4 milliards d’êtres humains connectés. Nous n’assistons pas à sa fin, mais à la transformation de la -notion héritée de la tradition étasunienne. Pour ceux d’entre nous qui sont activement en quête de correspondants, d’amis, de partenaires sur un réseau numérique, le souci de défendre nos informations personnelles d’ingérences extérieures se révèle accessoire par rapport au droit de savoir combien de personnes exactement les possèdent et quel usage en est fait.

Face aux poursuites-bâillons de Bolloré : nous ne nous tairons pas ! (Bastamag)

Une vingtaine de procédures en diffamation ont été lancées par le groupe Bolloré et son partenaire commercial, la holding luxembourgeoise Socfin, contre des médias, des journalistes et des organisations indépendantes, depuis une dizaine d’années. « Objectif : les dissuader d’enquêter et les réduire au silence, pour que le « secret des affaires », quand celles-ci ont des conséquences potentiellement néfastes, demeure bien gardé », dénoncent, dans une tribune commune inédite, les journalistes, dont l’équipe de Bastamag, et organisations attaquées ainsi que leurs soutiens.

Jeunes actifs Chômage des jeunes : une situation toujours préoccupante (La Tribune)

Les experts soulignent que près d'un million de jeunes sont à la dérive en France

Le taux de chômage des jeunes actifs s’est établi à 22,6 % à la fin du premier semestre 2017, selon les récents chiffres du ministère du Travail. Malgré une consolidation de la reprise économique, ce fort taux de chômage risque de peser sur la croissance future.

Communiqué de la CGT Vinci sur Notre-Dame-des-landes « une victoire importante contre le capitalisme et son monde » (Blog Mediapart)

 

Le Collectif national des syndicats CGT du Groupe VINCI tient à exprimer sa joie et à la partager avec tous ceux qui ont permis d’obtenir cette large victoire. Une victoire qui est d’abord celle d’un mouvement qui a su, d’année en année et à travers bien des épreuves, défendre un territoire, ses lieux de vie et ses habitants, maintenir son unité en agrégeant sans cesse des forces nouvelles, et développer les bases de son propre avenir. Une victoire qui montre tout ce qu’il faut de détermination, d’endurance, d’unité et de fraternité pour gagner les luttes longues et humainement coûteuses qui nous sont imposées aujourd’hui.

NAO Air France : les pilotes veulent 10,7 % d’augmentation, la direction propose +0,6 % (La Tribune)

Cette hausse correspond pour 6% au rattrapage de l'inflation cumulée depuis 2011, date à laquelle les grilles salariales ont été gelée

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) ont débuté hier à Air France sur fond de résultats financiers record pour Air France-KLM. La direction d’Air France a proposé une augmentation générale de 0,6 %. Les pilotes, dont les grilles salariales sont gelées depuis 2011, demandent quant à eux une augmentation de 10,7 %, intégrant notamment un rattrapage de l’inflation cumulée depuis 2011. Certains pilotes évoquent la menace d’un préavis de grève s’ils n’obtiennent pas gain de cause. Ce qui semble peu probable.

L’Allemagne face à une bataille générale pour les salaires (AFP/ Le Point)

Après l’industrie, la bataille des syndicats allemands pour arracher des hausses de salaires s’étend aux fonctionnaires et aux services, avec la bénédiction des partenaires étrangers de Berlin, irrités depuis longtemps par la modération salariale allemande.

Le puissant syndicat IG Metall entame ce mercredi sa dernière session de négociations avec le patronat à Böblingen, dans le Bade-Wurtemberg (sud-ouest), pour obtenir 6 % d’augmentation salariale dans la métallurgie et la possibilité de passer de 35 à 28 heures de travail par semaine, avec compensation financière partielle par l’employeur.

Edouard Philippe « Ne laissez jamais dire que nous faisons une politique pour les riches ! » (L'Humanité)

À l’occasion du « grand rendez-vous de l’investissement productif », le gouvernement et les députés LREM ont défendu hier leurs choix fiscaux et appelé les Français à flécher davantage leur épargne vers des placements à risques.

Pierre Moscovici « Certains pays européens sont des trous noirs fiscaux » (BFM TV)

Le commissaire européen aux Affaires économiques estime que « beaucoup de pays de l’Union européenne sont des lieux où l’optimisation fiscale agressive trouve sa place« .

Europe Allemagne : Lufthansa sous la menace d’une grève sur les salaires (Reuters/La Tribune)

Le bénéfice d'exploitation du groupe Lufthansa a progressé de 4,5% au cours des neuf premiers mois de 2017

FRANCFORT (Reuters) – Lufthansa pourrait faire face à un mouvement social, le syndicat Verdi ayant menacé mardi de déclencher une grève si les négociations salariales pour les quelque 33.000 salariés du groupe échouent lors du prochain tour de table.

Atterré On ne peut pas faire confiance à l’investissement privé. », Benjamin Coriat (La Midinale)

Au lendemain de la grand-messe des patrons mondiaux réunis par Emmanuel Macron à Versailles et alors que le président se rend aujourd’hui au Forum économique de Davos, Benjamin Coriat, membre du collectif des Economistes Atterrés, est l’invité de la Midinale. Et il est assez dubitatif quant à la politique économique menée par l’actuel gouvernement… http://www.regards.fr VERBATIM : Sur la présidence d’Emmanuel Macron « Macron se présente comme fondé de pouvoir de quelque chose qu’il considère comme l’entreprise France. » « L’entreprise France, ce n’est plus un pays, c’est un ensemble d’entreprises qu’il faut faire fonctionner. » « Il n’y a plus de politique industrielle, il n’y a plus de politique locale. » « J’ai les plus grands doutes qu’il y aura des investissements privés et qu’ensuite cet investissement privé aura des effets positifs. » Sur la réunion des chefs d’entreprise à Versailles « Ce qui s’est passé à Versailles, la cour effrénée faite aux investisseurs même les plus immoraux comme Google, Apple… qui ne paient pas d’impôts, au lieu de les admonester, on va dans le sens du poil. » « Ce n’est pas seulement de la com’, c’est le cœur de sa politique. » « La grande annonce [de créations d’emplois par] Toyota à Onnaing, c’est la continuité d’un investissement qui avait été fait au moment des 35 heures. » Sur l’état économique de la France « La croissance est annoncée à 1,8 – 1,9, c’est-à-dire un peu mieux que par le passé mais ça reste dérisoire. Et en plus, on est très inférieur à la moyenne mondiale et inférieure à la moyenne européenne. » « Quelques pourcents des plus riches vont récupérer 42 % de la dépense fiscale. » « La grande année de l’attractivité française, c’est 2016, à l’époque de Hollande. » « Il y a un transfert d’argent public au profit des entreprises. » « Le taux de distribution des dividendes, donc des profits, n’a jamais été aussi haut. » Sur la transition écologique « Prenez la transition énergétique et écologique. Il n’y a rien de plus important pour les 25 prochaines années. L’investissement de l’Etat est dérisoire dans ce domaine par rapport aux dons faits aux entreprises en espérant que les entreprises la feront. » « On ne peut pas faire confiance à l’investissement privé. » « On dit que l’Etat n’a pas d’argent quand il s’agit d’investir ou de dépenses sociales. Quand il s’agit de transfert aux entreprises, on a tout l’argent que l’on veut. » Sur le Forum économique de Davos « Comme d’habitude, il ne va rien sortir de Davos. » « Davos est une espèce de grand think tank en faveur de la mondialisation libérale. » « Trump est un produit du chaos mondial. » Sur les alternatives « En même temps qu’on assiste aux attaques du néolibéralisme, on voit poindre sa fin. » « Les Etats-Unis ne sont plus capables de produire des dirigeants ayant des visions. » « A travers le mouvement des communs, on a l’alternative pour demain. » « Sortir par le haut de Notre-Dame-des-Landes, c’est d’en faire un commun. » « Maintenant, avec les communs, on a une alternative de mobilisation et de concrétisation. »

Grosse pression Affaire Lactalis : 100 000 personnes signent une pétition pour « la transparence sur la production des laits infantiles » (France Info)

Une enquête ouverte pour "mise en danger d'autrui"

La pression sur Lactalis prend de l’ampleur. Mardi 23 janvier, plus de 100 000 personnes avaient signé une pétition réclamant « la transparence sur la production des laits infantiles » sur le site Change.org. Les signatures seront remises le 26 janvier lors d’une rencontre avec les ministères de l’Économie, de la Santé de l’Agriculture.

« Nous attendons, lors de cette rencontre interministérielle, des réponses aux questions qui sont posées depuis plusieurs semaines afin que cela ne puisse plus jamais arriver, a expliqué Quentin Guillemain, président de l’Association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles. Quand et comment cette bactérie est elle arrivée dans l’usine Lactalis de Craon ? Qu’à fait l’entreprise quand elle l’a détecté ? »

Égalité professionnelle Un nouveau site pour se défendre (NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière)

Lancé ce jour, 23 janvier 2018, egalite-professionnelle.cgt.fr le premier site d’action pour l’égalité professionnelle femmes-hommes veut offrir à tout·e syndiqué·e, tout·e salarié·e, un arsenal très complet pour engager et gagner la bataille de l’égalité dans l’entreprise.

Grandes manœuvres autour des inégalités salariales (Les nouvelles News)

Ce mercredi 23 janvier, par ailleurs, le CESE (Conseil économique, social et environnemental) doit adopter une résolution sur l’égalité professionnell

La ministre du Travail veut “supprimer” d’ici 2022 la part inexpliquée des écarts de salaires entre les femmes et les hommes. Tandis que la CGT lance un site “d’action” sur l’égalité professionnelle et que le CESE va émettre des recommandations.

Vidéographie Tout savoir sur la qualité de vie au travail en moins de 6 minutes ! (Anact)

Découvrez aujourd’hui le premier épisode d’une série de 3 vidéos dédiées à la qualité de vie au travail. Présentation avec Ségolène Journoud, chargée de mission au département Élaboration des solutions de transfert (Est) de l’Anact. (video inside)

Autonomes ou isolés ? Télétravail : satisfaits d’être plus autonomes, les salariés pointent le risque d’isolement (BFM Business)

Une majorité voit dans le télétravail un bénéfice pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle (87%)

Une majorité des salariés pratiquant le télétravail se disent satisfaits de cette organisation, qui leur permet d’être plus autonomes et efficaces, mais pointent notamment le risque d’isolement social. Environ 25 % des salariés français pratiquent le télétravail, mais seulement 6 % l’ont contractualisé avec leur employeur, selon cette étude de Malakoff Médéric (assurance santé et prévoyance) auprès de 1500 salariés et 400 dirigeants d’entreprises privées. Sur ces 25 %, près de 6 sur 10 en sont très satisfaits.

Quelles pistes pour la réforme des retraites ? (Le Monde)

Delevoye a obtenu qu’il n’y ait pas de loi-cadre, avance un responsable syndical. Ça risquait de crisper inutilement les positions avant d’ouvrir le dossier.

Depuis son entrée en fonctions à l’Elysée, Emmanuel Macron s’était montré peu disert sur l’une des promesses phares de sa campagne présidentielle : la réforme des retraites, qui doit aboutir à un « système universel » « chaque euro cotisé donnera les mêmes droits à tous ». Lundi 22 janvier, au cours d’un discours prononcé lors de l’audience de rentrée de la Cour des comptes, le chef de l’Etat a esquissé quelques pistes sur ce projet dont la préparation a été confiée à Jean-Paul Delevoye, nommé en septembre 2017 haut-commissaire à la réforme des retraites. Le but est « avant tout » de provoquer « un grand choc de lisibilité et de simplification », a vanté M. Macron. Et d’annoncer que ce vaste chantier « s’ouvrira dès cette année » afin que « l’ensemble des textes puisse être finalisé d’ici à l’été 2019 ».

Etude Transformation du monde professionnel : l’emploi est menacé ? (/IPSOS/AFPA)(Blog Parlons RH)

Seulement 28 % des actifs se sentent “suffisamment armés professionnellement” pour faire face aux mutations actuelles du monde du travail

2018 : l’année du changement, l’année de la transformation, l’année du digital. Le monde du travail traverse une période de transition sans équivoque. Le numérique crée de l’emploi, mais en fait également disparaître, et les salariés en subissent les conséquences. Ipsos a effectué une étude sur les transformations du monde professionnel à la demande de l’AFPA (l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes). Faisons le point sur l’opinion des salariés et leurs connaissances en matière de formation professionnelle.

 

Jeunes et responsables Les élèves des grandes écoles veulent un emploi pour être « utiles » et servir l’intérêt général (Le Monde Campus)

Mais ils prennent aussi leurs distances avec les entreprises traditionnelles, souhaitent des modes de fonctionnement rénovés
Ces futurs diplômés souhaitent trouver du sens à leur travail. Critiques envers les modes de management contemporain, ils regardent aussi du côté de l’économie sociale et solidaire.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/01/23/les-eleves-des-grandes-ecoles-veulent-un-emploi-pour-etre-utiles-et-servir-l-interet-general_5245636_4401467.html#UsdPu6EOHALbAFOs.99
Top