Réforme ferroviaire SNCF. Les cheminots s’engagent dans une grève longue en pointillés pour gagner de « vraies négociations » (L'Humanité)

Avec une grève en pointillés, deux jours sur cinq pendant trois mois d’avril à juin, les syndicats de la SNCF ont choisi une « mobilisation innovante » pour faire pression sur le gouvernement et obtenir l’ouverture de « vraies négociations » sur son projet de réforme.

Les salariés de Nestlé craignent la suppression d’un poste sur trois (Le Parisien)

La CGT annonce « un grand chambardement »

NOISIEL (Seine et Marne) Après l’annonce en janvier de la suppression de 400 postes au sein du groupe Nestlé, les salariés de Nestlé France craignent d’être les principaux concernés. Après l’inquiétude causée par l’annonce du déménagement, la peur de perdre son emploi ? En janvier, la direction du groupe Nestlé avait annoncé la suppression de 400 postes sur les 13 000 salariés du groupe dans ses services administratifs d’ici 2020.

Slasheurs En 2016, 16 % des actifs cumulaient plusieurs emplois (LCI)

La contrepartie à cela est que les statuts sont parfois... difficiles à cumuler,

CARRIÈRE – Cumuler les jobs en associant passions et revenus, c’est la spécificité de ceux que l’on appelle les « slasheurs ». Et les spécialistes en sont sûrs : c’est une tendance de fond qui pourrait devenir une norme. Explications.

Stratégie patronale Free se débarrasse d’une filiale trop revendicative (Mediapart)

Se débarrasser d'une société [dont] le contexte social et économique est mis en péril par la gestion catastrophique de la direction

Le centre d’appels du groupe Iliad basé à Colombes devrait être prochainement cédé à une autre entreprise. Les syndicats y voient une façon pour la société fondée par Xavier Niel de régler définitivement le problème de cette filiale, théâtre de nombreux conflits sociaux et de remises en question régulières de l’autorité de la direction.

Réforme ferroviaire SNCF : « La grève n’est pas une fin en soi », assurent les syndicats (AFP/ Boursorama)

« La grève n’est pas une fin en soi » mais plutôt un moyen d’entrer dans « de réelles négociations« , ont fait savoir la CGT-Cheminots et l’Unsa-ferroviaire, vendredi 16 mars face à Elisabeth Borne. Les quatre syndicats de la SNCF ont été reçus dans la matinée au ministère, au lendemain de l’annonce d’une grève qui s’étendra du 3 avril au 28 juin.

Retraites complémentaires Le déficit réduit presque de moitié en 2017 (Europe 1)

Le déficit des régimes de retraites complémentaires Agirc (cadres) – Arrco (tous les salariés du privé) a diminué quasiment de moitié en un an pour s’établir à 1,16 milliard en 2017, ont annoncé vendredi ses gestionnaires. En 2017, « le résultat global des régimes Agirc et Arrco enregistre un déficit de 1,165 milliard d’euros, en diminution d’un peu plus de 969 millions d’euros par rapport à l’an passé », ont-ils précisé dans un communiqué. En 2016, le déficit atteignait 2,134 milliards d’euros. « Le déficit technique des régimes » (différence entre les ressources et les charges, hors produits financiers générés par le placement des réserves) s’établit lui à 3,5 milliards d’euros, contre un peu moins de 4,2 milliards en 2016.

Interview de Jean-François Amadieu Le livre noir des DRH (RH Info)

Il est essentiel que les process RH soient le fruit d’un compromis.

Jean-François Amadieu est professeur à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, il dirige un master de recherche en GRH et relations sociales et un master professionnel en GRH publique. A crée l’Observatoire des discriminations. Vice président du réseau des entreprises au service de l’égalité des chances dans l’Education qu’il a fondé. Expert auprès du club Entreprise et Handicap. Membre du conseil scientifique de la DARES (ministère du travail).

Agence nationale de la recherche Hommes titulaires, femmes suppléantes (Les nouvelles News)

Le conseil d’administration version 2018 compte moins de femmes que celui nommé fin 2014.

Nominations “caricaturales” par le gouvernement au conseil d’administration de l’ANR. Sur seize membres, trois femmes : deux fois moins que dans le conseil sortant. Et parmi les personnalités scientifiques les titulaires sont tous des hommes, suppléés par des femmes…

Energie Digitalisation : le nucléaire français ne veut pas être en reste (La Tribune)

Toutes ces innovations poursuivent les mêmes objectifs : raccourcir les délais, abaisser les coûts,

Le numérique offre de nombreuses solutions technologiques à une filière particulièrement chahutée, qui pourraient lui permettre de progresser à la fois en termes de sûreté et de compétitivité. A condition toutefois de faire évoluer quelque peu ses habitudes.

Réforme de la SNCF On vous explique la grève « perlée » à la SNCF (France Info)

Une réponse "avec imagination à la limitation du droit de grève imposée par les derniers gouvernements

Une grève au rythme de « deux jours sur cinq » contre la réforme de la SNCF. L’intersyndicale des cheminots a décidé, jeudi 15 mars, d’une grève sur courant alternatif du 3 avril au 28 juin, comprenant les vacances de printemps et les différents ponts du mois de mai. Les syndicats s’élèvent notamment contre la volonté du gouvernement de légiférer par ordonnances, pour lesquelles un projet de loi d’habilitation a été présenté mercredi en Conseil des ministres et doit être voté d’ici l’été. Quels sont les jours concernés par cette grève dite « perlée » ? Comment les syndicats de la SNCF justifient-ils ce mode et d’action ? Quelle est la réponse du gouvernement ? Voici les réponses de franceinfo.

Réforme de la SNCF La grève de la SNCF s’étalera sur 36 jours à partir du 3 avril (BFM TV)

La CGT prévoit aussi des préavis de grève locaux.

Les syndicats appellent à une grève reconductible de deux jours sur cinq à partir des 3 et 4 avril et jusqu’au 28 juin. Les syndicats de la SNCF épargnent le weekend de Pâques mais pas les vacances scolaires ni les ponts du mois de mai. Ils se lancent dans une grève complexe. En effet, l’intersyndicale CGT-Unsa-Sud-CFDT appelle à une grève reconductible de deux jours sur cinq à partir des 3 et 4 avril, et jusqu’au 28 juin. En tout, la grève s’étalera sur 36 jours.

Réforme de la SNCF les précédents changements de statut à La Poste, Orange et EDF (Le Monde)

La SNCF n’est ni Orange, ni La Poste, ni EDF. Mais, comme ces trois entreprises, l’ouverture à la concurrence poussée par Bruxelles la met sous pression. Et elle est sommée de transformer son modèle économique en mettant fin au statut de ses personnels, en l’espèce les cheminots.

Réforme de la SNCF Baisse des coûts en vue pour la SNCF : la troisième lame du rasoir pour les cheminots (La Tribune)

Un pacte d'entreprise comme à La Poste

Après le rapport Spinetta en février et au lendemain de la présentation du projet de loi de réforme de l’entreprise, la direction a remis ce jeudi la feuille de route d’un plan stratégique qui vise à gagner en compétitivité. Les syndicats sont sur le pied de guerre.

GAFA En Europe, le contentieux contre Google et Apple grossit à vue d’œil (Les Echos)

Alphabet, avait transféré presque 16 milliards d'euros des Pays-Bas vers les Bermudes
Il n’y a pas qu’en France que Google et Apple sont attaqués. Sur la scène européenne, les deux géants sont régulièrement ciblés, notamment pour leurs pratiques d’optimisation fiscale. La commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, en a même fait son combat.. Depuis son arrivée en 2014 sur ce poste très exposé, l’ex-ministre danoise des Finances n’a cessé, en effet, de pointer du doigt les deux mastodontes du numérique.

Climat Transition énergétique : la France parmi les meilleurs élèves du G7 (La Tribune)

La politique française en matière de transition énergétique est saluée par le forum économique mondia

Une étude publiée ce 14 mars par le Forum économique mondial classe 114 pays selon la qualité de leur transition énergétique. Tout en décernant de bons points à l’Europe du Nord et de l’Ouest et en reconnaissant les progrès accomplis par les États-Unis et la Chine, ses auteurs déplorent des progrès trop lents à l’échelle mondiale.

Réforme de la SNCF Réforme de la SNCF : Guillaume Pepy souhaite un « pacte d’entreprise » (Le Monde)

Les syndicats de cheminots doivent décider jeudi soir s’ils lancent une grève dure
Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a indiqué jeudi 15 mars qu’il comptait négocier avec les syndicats un « pacte d’entreprise », ciment du « projet stratégique » qui doit rendre l’entreprise plus efficace. Les dirigeants de la SNCF ont en effet remis à la ministre des transports, Elisabeth Borne, leur « programme de travail » contenant sept piliers, bases du « projet stratégique » qu’ils doivent présenter en juillet, à l’issue d’une concertation avec les salariés. Cette feuille de route avait été demandée par le premier ministre, le 26 février, lors des premières annonces sur la réforme de la SNCF.

A lire Les pratiques inavouables des entreprises dénoncées par un ancien DRH (Le Monde)

DRH, la machine à broyer, éditions du Cherche Midi
Didier Bille, ex-directeur des ressources humaines, dénonce les pratiques inavouables des entreprises pour « attirer, lobotomiser, casser, jeter » les salariés.

Mondialisation Les Français toujours inquiets (La Tribune)

L'uniformisation est également une crainte exprimée par 54% des Français

Selon un sondage OpinionWay, 60 % des personnes interrogées ont une image négative de la mondialisation. Il semble que les inégalités engendrées par ce phénomène contribuent à exacerber les craintes.

Emploi Toys R US France veut assurer la continuité de son activité (Le Figaro)

Un comité d’entreprise a lieu ce matin pour informer les salariés de la situation.

Toys’ R US France est orphelin, ça ne veut pas dire que nous sommes morts ! », déclare Jean Charretteur, patron de Toys R Us France et Espagne.

Alors que sa maison mère devrait se déclarer en faillite ce jour aux Etats-Unis, le patron des filiales française et espagnole veut tout faire pour éviter la liquidation de son activité. « L’équipe et moi-même, en étroite collabo avec nos conseils et avocats, sommes en train d’étudier les mesures à mettre en place dans le but de préserver la continuité de l’activité ainsi que l’intérêt de l’ensemble de nos collaborateurs, déclare Jean Charreteur. Je vous prie de croire en mon implication ainsi que celle de mon équipe afin de tenter de trouver une solution permettant d’assurer la pérennité de l’activité et des emplois dont j’ai la charge ».

Fiscalité ​Heures supplémentaires : la « désocialisation » version Macron, ça rapportera combien (Marianne)

Le salarié sera seulement exonéré des cotisations sociales sur ces heures majorées.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires est désormais prévue pour 2020. Une mesure qui rappelle la « défiscalisation » de Nicolas Sarkozy en 2007. Mais les gains ne seront pas les mêmes…

Top