Allemagne Les métallos arrachent un accord sur le temps de travail et les salaires (NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière)

Une augmentation de 4,3 % des salaires en avril et une hausse d’autres éléments de rémunération étalée sur 27 mois, l’ouverture du droit au temps partiel à 28 heures par semaine (sans compensation salariale et pour un temps limité) : le syndicat IG Metall a finalement fait plier le patronat allemand de la métallurgie.

Dans la nuit de lundi à mardi, un accord sur les salaires et le temps de travail couvrant le secteur industriel du sud-ouest de l’Allemagne a donc finalement été conclu, dans la douleur après des semaines de négociations et au terme d’un processus de dialogue social qui a nécessité la grève et la mobilisation des salariés. Les grèves et débrayages de la semaine dernière ont représenté un manque à gagner de l’ordre de 200 millions d’euros pour l’industrie automobile, ses sous-traitants et d’autres entreprises comme Airbus. La fédération patronale a d’ailleurs parlé d’un « compromis supportable » mais contenant des « éléments douloureux«  ». Par ailleurs, a confédération européenne des syndicats (CES) a qualifié dans un communiqué ces hausses salariales et horaires flexibles de  « précédent en Allemagne » et « exemple pour l’Europe ».

Qualification Formation professionnelle : les DRH plébiscitent une réforme en profondeur (Les Echos)

Alors que les négociations sur la formation professionnelle avancent, les DRH expriment leur volonté de changement et de simplification.

e-commerce Deux Français sur trois en âge de consommer achètent en ligne (Le Monde)

En France, 66 % des consommateurs achètent désormais sur Internet, contre 38 % il y a dix ans. Ils y ont dépensé 81,7 milliards d’euros en 2017. Les achats sur smartphones progressent fortement.

conditions de travail Allemagne : un premier pas vers la semaine de vingt-huit heures dans la métallurgie (Le Monde)

Le patronat a obtenu en échange davantage de flexibilité pour augmenter le temps de travail hebdomadaire à quarante heures pour les salariés qui le souhaitent.

Chomage A Nancy, les agents de Pôle emploi brisent le cliché du chômeur-fraudeur (Mediapart)

Le gouvernement veut durcir le contrôle des chômeurs. Confrontés de plein fouet au chômage de masse, les agents de Pôle emploi préfèrent résolument privilégier l’accompagnement plutôt que les radiations. Reportage dans un service de contrôle, à Nancy.

Food Anne-Sophie Pic : « Les femmes sont toujours minoritaires dans la gastronomie » (NouvelObs)

La seule chef française 3 étoiles revient sur la promotion 2018 du guide Michelin, dont les femmes sont quasiment absentes.

Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! (L'Humanité)

Oui vous avez bien lu, l’aide publique aux entreprises privées se monte chaque année à environ 200 milliards d’euros. Les grands groupes encaissent ces sommes astronomiques destinées à aider l’emploi, après avoir pleuré sur le coût du travail, ce qui ne les empêche pas de licencier, à l’exemple de Carrefour.

Carrefour Pourquoi le plan social sera plus saignant que ne le dit son PDG Alexandre Bompard

Un plan de restructuration pour les actionnaires (Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT)

L’art de présenter les choses sous leur meilleur jour.

Le FMI alerte sur l’explosion des inégalités (La Tribune)

Lors d’une rencontre organisée le 2 février 2018 dans les locaux de France Stratégie, l’économiste du FMI Delphine Prady est venue dresser un constat alarmant sur l’évolution des inégalités dans le monde.

Flash info

Les titres EHPAD : un directeur d’établissement en colère et « fier de décevoir la ministre  »

Lors de la mobilisation du 30 janvier 2018 et l’appel à la grève dans les Etablissements Hospitaliers pour Personnes âgées Dépendantes (EHPAD), un directeur d’établissement répond aux propos désobligeants tenus par la ministre de la santé Agnès Buzyn lors d’une audition à l’Assemblée nationale le 5 décembre 2017

Flash info

Presse Lutte gagnante aux ASH (actualités sociales hebdomadaires) (CGT)

Au terme de près de trois semaines de grève, les journalistes des Actualités sociales hebdomadaires (ASH) ont signé un accord avec la direction de leur groupe, Info6TM, le vendredi 19 janvier.

Pendant cette longue grève, les salariés ont reçu un soutien déterminant de la part d’acteurs du social et du médico-social, de syndicats de salariés à commencer par la CGT, de journalistes d’autres médias et tout simplement de citoyens et lecteurs soucieux de préserver une presse professionnelle exigeante. Plus de 2100 personnes ont signé la pétition et des dizaines de personnes ont versé à la caisse de grève.

Il a été obtenu :

  • le maintien de 11 postes à la rédaction en CDI,
  • l’embauche de 5 CDD,
  • le recours à des journalistes pigistes,
  • le paiement de la moitié des jours de grève.

Commerce Face à l’automatisation, le « blues » des caissières de la grande distribution (Le Monde)

A Meaux, un Auchan « laboratoire » est sorti de terre en 2015, équipé de caisses-tunnels dernier cri, qui laissent imaginer un futur sans hôtesses.

Economie Plus d’un demi million de travailleurs détachés en France (Les Echos)

En 2017, 516.000 travailleurs ont été détachés en France, hors transport routier, un record.

Start Up Pékin prêt à détrôner San Francisco dans le capital-risque mondial (Les Echos)

Un nouvel ordre mondial se dessine dans le capital-risque. La mainmise de la Silicon Valley est menacée par Pékin et la côte Est des Etats-Unis. Et en Europe, Londres n’a jamais été aussi attractive malgré le Brexit.

A l’hypermarché Carrefour de Montreuil, l’espoir d’une mobilisation nationale (Le Monde)

A l’appel de la CGT, des salariés s’étaient donné rendez-vous lundi pour protester contre le plan de restructuration du groupe annoncé fin janvier.

Planète Qualité de l’eau en Bretagne : une lente reconquête (Le Monde)

L’agriculture, en grande partie responsable de la pollution aux nitrates dans la région, a amélioré ses pratiques depuis vingt ans.

Finance Solidaire Comment reconnaître une banque véritablement alternative, éthique et d’utilité publique (Bastamag)

C’est le moment de changer de banque : des banques éthiques émergent partout en Europe. Mais comment s’y retrouver ? Si en France, trois des cinq plus grandes banques sont coopératives, cela ne les a pas empêchées de tremper dans la finance spéculative et toxique, au même titre que les banques d’affaires classiques. Heureusement, une nouvelle forme de banque coopérative fait son chemin. Avec un fonctionnement réellement démocratique et des financements socialement utiles, la Nef et le Crédit coopératif contribuent à modifier le paysage bancaire hexagonal. Cette dynamique pourra-t-elle changer le visage de la finance ? Enquête.

Consommation « C’est qui le patron » est le plus gros succès pour une nouvelle marque depuis 30 ans (Novethic)

Après le lait, la pizza, le beurre, la marque « C’est qui le patron » lance son premier fruit, la fraise. Ce nouveau lancement de produit souligne le succès de cette marque créée par des consommateurs. Elle souhaite offrir une plus juste rémunération aux producteurs et affiche une croissance à faire pâlir ses concurrents. Elle a même été citée en exemple par le Président de la République.

Chômage et précarité L’homme inutile, la pire des inégalités (L'Express / L'Expansion)

En 2015, Pierre-Noël Giraud mettait en lumière l’émergence à grande échelle de nouveaux « damnés de la terre » : chômeurs, travailleurs précaires… « inutiles » à la société et à eux-mêmes. Une seconde édition profondément remaniée vient de paraître.

Dynamique du capitalisme : quand un banquier donne raison à Karl Marx (L'Obs)

On observe bien aujourd’hui dans les pays de l'OCDE la succession d'évolutions que Karl Marx avait prévues (Patrick Artus)

Et si Karl Max avait raison ? C’est même un banquier qui le dit. Dans une note publiée vendredi 2 février par Natixis, Patrick Artus, responsable des études économiques de la banque et membre du conseil d’administration de Total, donne raison à la prophétie capitaliste de l’intellectuel allemand Karl Heinrich Marx. Démonstration.

Top