Air France : un « Oui » au référendum ne changerait pas l’équation économique (La Tribune)

La victoire du "Oui" ne garantirait pas un avenir plus serein à Air France

Vendredi 4 mai, en fin de journée, Air France communiquera le résultat de la consultation lancée auprès de ses salariés sur sa proposition d’augmentation salariale. En cas de victoire du « Non », le Pdg d’Air France-KLM démissionnera. Si le « Oui » l’emporte, le différend salarial pourra être tranché mais les grandes questions stratégiques ne seront pas réglées.

Decodage Qu’est-ce que « l’exit tax » (Le Monde)

803 millions d’euros de recettes potentielles en 2016

L’annonce est tombée dans un article du magazine américain Forbes, spécialiste de la finance et du monde de l’industrie, mais surtout connu pour sa liste annuelle des milliardaires de la planète. Le président de la République, Emmanuel Macron, qui fait la « une » de la publication au début de mai, y est décrit comme « chef de file du marché libre ».

Toujours soucieux de donner une image de chef d’Etat favorable aux affaires, comme il l’avait fait savoir lors du Forum économique mondial de Davos (Suisse) en janvier, il a affirmé vouloir supprimer « l’exit tax » dès 2019, estimant que cet impôt envoie un message négatif aux entrepreneurs en France. M. Macron avait déjà tenu des propos similaires en avril 2016, en critiquant un prélèvement qui « conduit maintenant les jeunes à créer leur entreprise à l’étranger dès l’origine ».

 

Complémentaire santé Droits rattachés à la personne, à l’emploi, à la famille… (Fondation Jean Jaurés)

Pour tous les progressistes, la généralisation de la complémentaire pour les salariés ne peut être qu’une première étape avant la généralisation à tous.

Notre système de protection sociale s’est construit sur le travail : financement assis sur la rémunération, indemnités journalières compensant la perte de revenu, pilotage par les partenaires sociaux. D’aucuns constatent néanmoins une tendance ces dernières années : le rattachement des droits sociaux à la personne en lieu et place du statut. La protection universelle maladie (Puma) en constitue une excellente illustration.

Consultation Services publics : un sentiment de dégradation partagé par les usagers et les agents (La Tribune)

la continuité des services publics n'apparaît comme effective que pour 31% d'usagers

Les résultats de la consultation, lancée en novembre pour recueillir les avis des agents et des usagers des services publics, ont été présentés mercredi 2 mai par l’exécutif, à Bercy. Le constat est unanime : le service public se dégrade. Pour faire mieux, ils réclament, entre autres, une simplification des démarches et les agents attendent une meilleure reconnaissance.

Congé parental Congé parental : l’Europe veut accorder plus de droits aux salariés mais la France n’est pas d’accord (BFM BUSINESS)

La France n'est pas la seule à traîner des pieds pour l'adoption de ce texte. Les pays de l'Est craignent un renchérissement du coût du travail

Pourtant réputée pour son modèle social protecteur, la France traîne des pieds pour l’adoption d’une directive européenne qui permettrait aux salariés d’avoir des congés rémunérés comme un arrêt maladie lors d’une naissance ou bien lorsqu’un proche est malade. CGT, CFDT, Force ouvrière, CFTC et l’UNSA interpellent dans une lettre le chef de l’Etat.

Paritarisme Medef : la majorité des candidats en lice veulent la fin du paritarisme (Le Monde)

Drôle de campagne que celle pour la présidence du Medef. Au-delà des thèmes qui font consensus comme la sempiternelle baisse des charges pour les entreprises, les nombreux prétendants, qui devaient déposer leur candidature avant le 3 mai, partagent pour beaucoup une volonté plus surprenante : réduire, voire mettre fin au paritarisme. Après tout, ce principe de cogestion de certaines instances par les organisations syndicales et patronales a vécu, estiment-ils.

En campagne, Emmanuel Macron avait répété à l’envi que la place des partenaires sociaux était dans l’entreprise, plus près du terrain et loin de la politique qui se joue au niveau national. Promesse phare du candidat, son projet de loi de réforme de l’assurance-chômage réduit d’ailleurs drastiquement leur rôle au sein du régime.

Lève-tôt ou bosse tard : les habitudes des cadres en 2018 (Cadre et dirigeant)

Plutôt lève-tôt ou bosse tard ? Déjeuner en terrasse ou sandwich derrière votre écran ? À vous de voir si vos habitudes correspondent aux résultats de l’étude menée par Cadremploi. Zoom sur les habitudes et le rythme de de vie des cadres en 2018.

Libertés publiques Violences du 1er Mai : Martinez (CGT) craint un risque pour « le droit de manifester » (AFP / LCP)

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a vivement critiqué la gestion par les autorités des violences ayant émaillé la manifestation du 1er Mai, y voyant un risque de remettre en cause « le droit de manifester », mercredi sur France Inter.

Opinion Sondage : près des deux tiers des Français « déçus » après un an de présidence Macron (AFP / LCP)

Près des deux tiers (64 %) des Français se disent « déçus » de l’action d’Emmanuel Macron un après son élection à la présidence de la République, selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions publié mercredi.

Violences du 1er Mai : gouvernement critiqué et syndicats frustrés (AFP / LCP)

La manifestation parisienne du 1er Mai, éclipsée par les violences de groupes d’ultragauche, a suscité frustrations syndicales – avec des craintes pour le droit de manifester – et polémique politique autour d’éventuelles défaillances policières.

Vie privée VS vie professionnelle Directive vie privée-vie professionnelle : les syndicats dénoncent l’opposition de la France (Les Echos)

Ce texte de la commission européenne constitue un des éléments du « socle des droits sociaux »

Il existe  au moins un sujet sur lequel les syndicats français réussissent à se retrouver : l’égalité homme-femme. Emmanuel Macron en a fait une « grande cause » de son quinquennat et les confédérations ne se privent pas de le lui rappeler.  Pour la troisième fois depuis son élection, le chef de l’Etat va être interpellé sur le sujet par les leaders de la CGT, de la CFDT, de Force ouvrière, de la CFTC et de l’UNSA, qui vont lui adresser un courrier ce mercredi. Il concerne le projet de directive concernant les équilibres entre vie professionnelle et vie personnelle actuellement en discussion à Bruxelles.

Les syndicats exhortent Macron à approuver le congé parental européen (Reuters/La Tribune)

La France fait partie des neuf pays de l'UE dont le congé parental est payé à un taux inférieur aux indemnités de maladie

PARIS (Reuters) – Les leaders syndicaux français ont exhorté mercredi Emmanuel Macron à approuver la directive européenne sur l’égalité hommes-femmes qui propose un meilleur partage des congés parentaux, malgré les réticences du président de la République. Dans une lettre commune d’abord révélée par Les Echos, CFDT, CGT, Force ouvrière, CFTC, UNSA et Confédération européenne des syndicats (CES) appellent le chef de l’Etat à « soutenir » la directive proposée l’année dernière par la Commission européenne.

En pleine forme, Apple va choyer ses actionnaires (BFM Business)

Le groupe a enregistré son meilleur deuxième trimestre, malgré des ventes d’iPhone légèrement moins bonnes que prévu. En bonne santé, Apple a décidé de choyer ses actionnaires avec un nouveau programme de rachat d’actions de 100 milliards de dollars et une augmentation de 16 % de son dividende.

La clause de non-concurrence a du plomb dans l’aile (Cadremploi)

Elle peut représenter 30 % d’un salaire

Le bon vieil alinéa, qui figure au contrat de nombreux cadres, a tendance à tomber en désuétude. Une bonne nouvelle pour les démissionnaires ! Avant, rien que l’expression faisait peur. Si une clause de non-concurrence était insérée dans un contrat de travail et rémunérée par l’employeur, elle interdisait au salarié de filer à la concurrence, sous peine d’avoir à payer de lourds préjudices à son ex-patron en cas de non-respect.

Mobilisation Au nom du service public postal, bientôt quatre mois de grève pour les facteurs rennais (Bastamag)

 

Pour les facteurs de Rennes, c’est la réorganisation de trop. Leur direction veut allonger leurs journées et leur charge de travail, en rognant sur la qualité des services proposés. Pour défendre leur métier et les droits des usagers, certains d’entre eux ont entamé une grève le 9 janvier dernier. Depuis bientôt quatre mois, ils enchaînent manifestations, piquets de grève, débrayages et autres actions. L’importante caisse de grève qu’ils ont pris soin de constituer leur permet de tenir le coup dans la durée, de même que de nombreux soutiens citoyens. Reportage.

PSA En Allemagne, la méthode Tavares braque Opel (L'Usine Nouvelle)

Alors que le patron de PSA demande aux salariés d’Opel des efforts sur la productivité et refuse les hausses tarifaires de la branche, le ton se durcit avec les syndicats. Sur le site le moins rentable, à Eisenach, quelque 800 emplois sont menacés.

Médias français Retour sur les entretiens présidentiels : qui invite qui ? (Acrimed)

Les entretiens d’Emmanuel Macron des 12 et 15 avril 2018, respectivement diffusés sur TF1 et sur BFMTV, RMC et Mediapart, ont suscité des discussions animées au sein des médias et au-delà. Il a beaucoup été question de la forme de ces interviews (complaisante pour celle de Jean-Pierre Pernaut, impertinente voire insolente pour celle de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel) mais aussi du fond. Pour faire simple, les commentateurs, éditorialistes et chroniqueurs ont disserté à l’infini sur la forme de ces entretiens ; et les médias d’information générale (journaux télévisés et radiophoniques, pages politiques des quotidiens) ont laissé une grande place aux annonces présidentielles. Pourtant, que les intervieweurs soient indulgents ou inflexibles, obséquieux ou fermes, la question de l’intérêt même de ce type d’entretien se pose.

Fiscalité Macron veut supprimer l’ « exit tax » (Reuters/La Tribune)

PARIS (Reuters) – Emmanuel Macron a déclaré au magazine Forbes qu’il comptait mettre un terme à l' »exit tax », un impôt mis en place sous Nicolas Sarkozy en 2012 avec pour objectif de freiner l’exil fiscal, notamment pour la Belgique, peut-on lire dans l’édition de mardi du bimensuel.

Patronat Le trombinoscope des sept candidats à la présidence du Medef (L'Usine Nouvelle)

Les candidats pour la présidence du Medef ont jusqu’au 3 mai pour se faire connaître. Le 4 mai, la liste sera définitive et l’élection du successeur de Pierre Gattaz aura lieu le 3 juillet. Entrepreneurs, responsables du Medef… Présentation des sept prétendants connus à ce jour.

La baisse du chômage oublie les femmes (L'Express / L'Expansion)

Les hommes profitent de la reprise dans des secteurs gourmands en main d’oeuvre, comme l’industrie et la construction.

Top