Chronique des Prud'hommes Pendant une réunion défouloir, il dit ce qu’il pense et se fait virer après (L'Entreprise/L'Express)

Licencié pour exercice abusif de son droit d'expression dans le cadre d'une réorganisation

Édouard a été licencié. Aux prud’hommes, il affirme avoir été victime d’une sanction disciplinaire. Son patron lui réclame 20 000 euros pour détournement de clientèle.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top