Progrès technologique Quand vous entendez « destruction créatrice », méfiez-vous… (The conversation)

La croissance de la productivité a ainsi été divisée par plus de deux entre 1995 et 2015 (de 2,8 % à 1,3 %)

On oppose souvent aux discours alarmants sur les destructions d’activité et d’emploi par le progrès technologique l’argument de la « destruction créatrice ». Autrement dit, nous serions dans une phase de transformation, où tout se qui disparaît est appelé à renaître sous une autre forme. Mais la réalité semble aujourd’hui nettement plus complexe

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top