Droit d'alerte économique Schneider Electric n’est plus en alerte économique (Challenges)

Pari gagnant pour la direction, qui, dès l'alerte abandonnée, a mis fin à sa procédure judiciaire

En décembre dernier, faute de « visibilité » sur les perspectives et certains sites du groupe dans l’Hexagone, les syndicats avaient déclenché un droit d’alerte économique. Une procédure à laquelle la direction avait apporté une réponse musclée en portant l’affaire devant la justice. A l’issue de négociations serrées, les deux camps viennent d’abandonner la partie.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top