Secret des affaires

12 juin : contre le secret des affaires

Lire la suite...
6 juin 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accusé d’avoir déversé de l’acide dans la nature, Arcelor Mittal réagit : diffamation. Les reportages de France 2 dénigrent les agissements de Bolloré en Afrique : réclamons leur 50 millions d’euros pour dénigrement. Une salariée dénonce un système généralisé d’évasion fiscale : mise au placard, harcèlement, et hop pourquoi pas, diffamation. Une association dénonce du travail forcé au Qatar ? Vinci porte plainte ! Et bientôt, grâce à Bruxelles et Macron, ils auront le « secret des affaires ». Un texte qui doit revenir à l’Assemblée pour un vote définitif le jeudi 14 juin.

Alors, contre ça, journalistes, ONG et syndicalistes font front commun.

Qui de Bolloré, de Vinci, du Luxembourg remportera le bâillon d’or ? Venez, participez et votez mardi 12 juin à la Bourse du Travail !

Et qu’on réfléchisse ensemble à comment leur résister.

Au programme, des témoignages de syndicalistes, travailleurs, lanceurs d’alerte… :

  • Céline Boussié (lutte contre la maltraitance institutionnelle)
  • Philippe Pascal (ex-inspecteur URSSAF, poursuivi par un patron fraudeur)
  • Christophe Lefèvre (syndicaliste CFE-CGC, contre l’entreprise Scor)
  • Marine Martin (APESAC, contre Sanofi et l’affaire Dépakine)
  • Mauricio Garcia-Pereira (lanceur d’alerte sur la maltraitance animale)
  • Anne de Haro (syndicaliste CGT, contre l’entreprise WKF)
  • Jean-Baptiste Rivoire, journaliste à Canal+, censuré par Vincent Bolloré

(Liste en cours d’élaboration)

Et les interventions de :

 

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top