Hôtels de prestige D’anciens cadres réclament à Méridien le paiement de leur retraite (Le Monde)

Méridien, propriété de l’américain Marriott depuis 2016, continue de prétendre que ces personnels n’étaient pas ses propres salariés mais ceux des compagnies propriétaires des hôtels à l’étranger

Pendant des dizaines d’années, des cadres expatriés ont travaillé pour l’hôtelier. Ce dernier n’a pas assez cotisé en France pour leur pension. L’âge pivot, la réforme des retraites, ils sont « loin de tout ça… », comme le dit Gérard, 65 ans, qui, de 1987 à 2002, a été directeur d’hôtels Méridien en Asie, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. Son problème, et celui de quarante-sept de ses anciens collègues expatriés, c’est qu’ils ne pourront jamais profiter d’une pension pour ces périodes de travail chez Méridien, qui vont de six à plusieurs dizaines d’années.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top