Campagne de la CGT

Service public : l’intérêt commun du quotidien

La CGT lance une campagne de mobilisation nationale pour le retrait du projet de loi et a appelé à la mobilisation le 9 mai pour l’avenir de la fonction publique.

Lire la suite...
18 mai 2019

Temps de lecture : 2 minutes

À l’instar de ce que vivent les secteurs de l’énergie, de la communication, du transport et bien d’autres depuis des années de privatisation, la réforme de la fonction publique proposée par le gouvernement aujourd’hui, aurait les mêmes effets sur les missions qui restent dévolues à l’État, aux collectivités territoriales et aux hôpitaux notamment.

Plutôt que d’être sans cesse attaqués (par les ordonnances Macron-Medef par exemple), les statuts, les droits et les garanties collectives des salariés des services publics doivent être développés. Toutes les réformes touchant les services publics, leur gestion et fonctionnement, consistent en réalité en un transfert massif des activités et de la masse salariale du secteur public vers le secteur privé, c’est-à-dire marchand.

La CGT réaffirme que les activités relevant de la réponse aux besoins ne peuvent en aucun cas être remises à la gestion d’entreprises privées recherchant le profit. La réponse aux besoins humains fondamentaux doit rester la finalité du service public. C’est l’unique moyen de garantir un accès pour toutes et tous aux services relevant de l’éducation et la formation, l’action sociale et la santé, l’emploi décent, la justice et la sécurité, le logement, les transports, l’énergie et l’eau, l’information, la culture et la communication.

 

Télécharger le document « Des services publics partout et pour toutes et tous »

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top