Filtres

30 juillet 2020 @Libération  11:10

Amar Benmohamed, le policier qui ne pouvait plus se taire #Lanceurs d'alerte

" On me reproche des choses fausses. Ils sont dans la surenchère. Et le préfet Lallement veut ma tête.» "

Entré dans la police en 1997, celui qui est désormais brigadier-chef a vu arriver après 2015 une jeune génération très marquée à l’extrême droite.

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

S'abonner à la lettre .info

Top
Syndicoop.info

GRATUIT
VOIR