Filtres

@Le Monde diplomatique

La nouvelle normalité : quand le télétravail est sous surveillance #Télétravail

La hausse du télétravail consécutive à la pandémie de Covid-19 a accéléré l’adoption de logiciels de surveillance des employés par certaines entreprises, qui souhaitent augmenter la productivité tout en gardant un oeil sur les salariés en dehors des bureaux. Notre confrère Computerworld, du groupe IDG comme LMI, a enquêté sur cette tendance qui divise employeurs et salariés, et qui interpelle les défenseurs de la vie privée.

URL :
@Le Monde diplomatique 
22 février 2021 15:09

« Il faut travailler, madame » #précarité

En 2008, l’allocation parent isolé a basculé dans le champ du revenu de solidarité active (RSA). Depuis cette réforme, l’administration pousse avec insistance les femmes élevant seules des enfants vers le marché du travail. Alors que le nombre d’emplois aidés s’effondre, ces allocataires subissent une injonction à laquelle elles ne peuvent répondre, sans pour autant être libérées de l’obligation d’être de «  bonnes mères  ».

URL :

Devoir de réserve, un effet d’intimidation #Education nationale

"  Liberté de parole à géométrie variable pour les fonctionnaires "

À la mi-octobre, quatre enseignants des Deux-Sèvres passaient devant le conseil de discipline du rectorat de Poitiers. Leur faute  ? En participant à des rassemblements contre la réforme du baccalauréat, ils auraient trahi le «  devoir de réserve  » qui s’imposerait aux salariés du service public. Souvent invoquée, cette notion aux contours flous favorise une forme d’autocensure des fonctionnaires.

URL :

Microentreprise, une machine à fabriquer des pauvres #Autoentrepreneurs #Uberisation

" Dans un arrêt qui fera date, la Cour de cassation, plus haute juridiction française, a décidé de « requalifier en contrat de travail » la relation entre Uber et un chauffeur microentrepreneur.  "

Quand, en 2008, est créé le statut d’autoentrepreneur, les reportages enthousiastes fleurissent un peu partout. Neuf ans plus tard, les forçats du vélo font grève pour être payés correctement, les chauffeurs Uber sont en procès avec la plate-forme, les «  indépendants  » se mobilisent. En moyenne, les microentrepreneurs gagnent… 410 euros par mois, moins que le revenu de solidarité active (RSA).

URL :

Médias français : qui possède quoi ? #Médias #Médias français #presse

Acrimed une carte du paysage médiatique français, qui permet de démêler l’écheveau des concentrations dans la propriété des grands médias. Cette carte est le fruit d’un partenariat entre Acrimed et Le Monde diplomatique [1]. Vous trouverez la version précédente dans le numéro 32 du magazine Médiacritique(s), en format détachable !

URL :

Les barrages hydroélectriques dans le viseur de Bruxelles #Énergie

Berceau de l’exploitation de la «  houille blanche  », la France tire de nombreux avantages économiques, touristiques et environnementaux de l’administration publique de ses ressources hydroélectriques. Aussi l’ordre donné par la Commission européenne de privatiser la gestion des barrages suscite-t-il la réprobation de la plupart des acteurs… à l’exception du gouvernement

URL :

La puissance insoupçonnée des travailleuses

La présence sur les ronds-points d’une forte proportion de femmes des classes populaires a frappé les observateurs. Ces travailleuses font tourner les rouages des services essentiels : santé, éducation. Au-delà du soulèvement de cet automne, elles représentent le pouvoir ignoré du mouvement social.

URL :

Médias français : qui possède quoi ?

Nous publions une carte du paysage médiatique français, qui permet de démêler l’écheveau des concentrations dans la propriété des grands médias. Cette carte est le fruit d’un partenariat entre Acrimed et Le Monde diplomatique

URL :

Médias français : qui possède quoi ? #Médias #Médias français

Nous publions une carte du paysage médiatique français, qui permet de démêler l’écheveau des concentrations dans la propriété des grands médias. Cette carte est le fruit d’un partenariat entre Acrimed et Le Monde diplomatique.

URL :

Les lycées professionnels, parent pauvre de l’éducation #Enseignement

Elle est la face cachée de la planète éducative, invisible dans les discours officiels, qui lui préfèrent l’apprentissage. La voie professionnelle scolaire instruit pourtant un tiers des lycéens et les trois quarts des jeunes qui s’orientent vers des métiers d’ouvrier ou d’employé. Jadis instrument d’émancipation, cette «  école du peuple  », promise à une «  rénovation  », souffre d’une double relégation : scolaire et sociale.

URL :
Top
Syndicoop.info

GRATUIT
VOIR